dimanche 23 août 2009

Les Parabens sont-ils réellement dangereux ?


Définition

Les Parabens ou Parabènes (PARAoxyBENzoates) sont utilisés en tant que conservateurs.
Certains d'entre eux sont présents dans la nature (myrtilles, mûres, l'orge, les fraises, le cassis, les pêches..) mais pour les cosmétiques, ils sont fabriqués à partir de l'acide benzoïque et sont souvent dilués dans un solvant : le phénoxyétanol, qui est lui-même un conservateur.
Leur concentration est limitée à 0,4% pour chacun des parabens, le total de tous les parabens d'un même produit ne pouvant dépassé 0,8% du total des ingrédients.

Dangereux ou pas

Du fait de leur activité effective antibactérienne et antimycosique, ils sont utilisés comme antimicrobiens dans des aliments, les boissons, les cosmétiques et les produits pharmaceutiques.

Les parabens sont des conservateurs controversés et la mention « sans paraben » est devenue un argument de vente largement employé par les fabricants.

Comme la mention « Sans conservateur », celle-ci paraît de plus en plus fréquemment sur les étiquettes de nos cosmétiques.

La mention « sans paraben » ne veut pas dire « sans conservateur », ni même « sans conservateur d’origine synthétique », ni même parfois… « sans paraben du tout » !
Depuis qu’on a accusé les parabens de tous les maux, parfois à tort, on trouve cette mention apposée sur de plus en plus de produits.

Ce produit que nous appelons "le parabèn" devrait en réalité s'appeler "les parabèns", au pluriel... parce qu'ils sont plusieurs...

Les parabèns sont des produits chimiques largement utilisés dans l'industrie cosmétique mais aussi pharmaceutique comme conservateurs, afin d'empêcher le développement des champignons et des bactéries.
Ils sont utilisés depuis plus de 50 ans et on en trouve dans plus de deux tiers des cosmétiques, toutes catégories confondues (shampooings, crèmes, mousses à raser... et même dans les produits pour bébés).

On les trouve aussi à l'état naturel dans certains aliments tels que les mûres, l'orge, les fraises, le cassis, les pêches, les haricots blancs, les oignons ou même la vanille. Ils existent aussi naturellement dans le corps humain (précurseur du Coenzyme Q10). Ils sont alors rapidement absorbés, métabolisés et excrétés.

Il existe cinq types de parabènes de synthèse : méthyl-paraben, éthyl-paraben (E214), propyl-paraben (E126), butyl-paraben et isobutyl-paraben. Ils regroupent les esters de l'acide parahydroybenzoïque.

Voilà les dernières conclusions de l'AFSSAPS : "la commission de cosmétologie s'est prononcée favorablement à la poursuite de l'utilisation aux conditions prévues par la réglementation de 2 des 5 parabens les plus couramment utilisés : méthyl et éthyl-paraben. Pour le propyl-paraben, la commission de cosmétologie s'est montrée favorable à la poursuite de l'utilisation de ce conservateur sous réserve que des études complémentaires soient réalisées permettant de confirmer l'absence de risque aux conditions d'utilisation dans les produits cosmétiques".
"Pour les autres parabens à chaînes plus longues, en l'absence d'intérêt d'utilisation par les industriels pour ces substances et du manque de données toxicologiques permettant d'écarter tout risque reprotoxique, la commission de cosmétologie s'est montrée favorable à demander à la commission européenne de le délister de la liste des conservateurs pouvant être utilisés dans les produits cosmétiques".

l'AFSSAPS fait, en juin 2005, un nouvel article sur les parabènes dans son bulletin "Vigilances" n°27 (page 5) : "il apparaît bien que les parabens sont peu toxiques et bien tolérés, bien que des réactions allergiques puissent survenir chez certaines personnes".

Conclusion
Les parabens sont des substances synthétisées à partir d’un composé chimique, l’acide parahydroxybenzoïque. Ils font partie des conservateurs les plus efficaces et les plus sûrs. Ils existent aussi à l’état naturel dans certains aliments tels que les fruits et légumes (mûres, orge, fraise, cassis, pêche, carotte, oignon, haricots blancs, vanille) ou les fromages. On les trouve naturellement dans le corps humain (précurseur du Coenzyme Q10). Ils sont rapidement absorbés, métabolisés et excrétés.

Certaines personnes peuvent être allergiques au même titre que d'autres le sont au pollen, au poil de chien, etc..

Les quelques cas qui ont servis la polémique il y a quelques années, ont surtout permis à certains laboratoires de profiter de la situation pour en faire des gorges chaudes et proposer des solutions de rechange. Les marques au label « Bio », donc sans parben, ont vu leurs ventes monter en flèche ainsi que celles qui affichent « sans parben » sur leur produits !

Les produits de substitution sont eux aussi, allergène sur certaines personnes.

On découvrira peut être dans quelques années qu'ils sont encore plus dangereux.

Comme toute chose, il ne faut pas abuser des parabens !

Dans le prochain article, je vous ferai part de quelques conseils sur le bien-être.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire